Maieusthésie Formation

Psychothérapie - Communication - Relations Humaines
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 la tendresse

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
anatolie



Nombre de messages : 2
Date d'inscription : 17/11/2008

MessageSujet: la tendresse   Lun 17 Nov - 12:23

bonjour, j'aimerais savoir ce que vous pensez de la tendresse dans la relation de soin ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Thierry TOURNEBISE
Admin


Nombre de messages : 25
Date d'inscription : 23/08/2005

MessageSujet: Re: la tendresse   Mer 19 Nov - 0:56

Bonjour Anatolie,

Utiliser le mot « tendresse » dans la « relation de soin » me emble ambiguë. Le mot « relation de soin » aussi d’ailleurs car le mot « relation » désigne un lien alors que nous sommes sensés être « ouverts et sensibles », et non « liés et affectés ».

Le lien est un « attachement », alors que l’ouverture est un « canal ». Être affecté signifie qu’on vient de recevoir un impact, alors qu’être sensible indique qu’on perçoit vraiment, et je dirai qu’en conséquence, on est alors touché. « Être touché » est la base du mot « empathie » dans son origine allemande « Einfühlung » (où fühlen signifie « tact psychique ».
Pour revenir à la notion de « tendresse », je préfèrerai parler « d’être délicat », « d’être touché », « d’être dans la considération » (signifiant étymologiquement « co-sidéral », c’est à dire que nous sommes tout les deux des étoiles !) que de parler de tendresse.

Concernant la notion de « distance » si chère à de nombreuses théories, je dirai que « la bonne distance, c’est quand il n’y en a pas »… c’est quand on est au contact, quand on se sent touché par l’être qui est en face de soi (ce n’est pas si loin de l’haptonomie de Frans Veldman)
Nous avons là quelques bases de « l’humanisation des soins » libre cependant de « l’affectivité ». L’affectivité se met en œuvre quand on est axé sur le problème, l’humanisation, elle, se met en œuvre quand on est axé sur l’être et son vécu.

Donc, même si le mot tendresse peut comporter une dose de justesse intuitive, il ne me semble pas idéal pour parler de cette humanité si indispensable. Je parlerai plutôt de « tact », « d’attitude attentionnée », de la capacité à « être distinct sans être distant » (on n’est pas l’autre, mais on en accepte le contact au point de se sentir « touché »… touché de rencontrer la vie à travers sa présence. D’être perçu ainsi renforce notre interlocuteur qui se trouve alors consolidé dans sa propre existence.

Vous pouvez lire sur mon site les publications « le positionnement du praticien » et « validation existentielle » qui vous donneront beaucoup de précisions à ce sujet. Quand à la différentiation « relation/communication » lire les publications sur « l’assertivité » et sur la « reformulation »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.maieusthesie.com
 
la tendresse
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Mère de douceur et de tendresse
» Tendresse aimante
» Cette tendresse qui habite avant tout le coeur de Dieu...
» L'Amour parle avec tendresse.../ Fille du oui
» Marie , Mère pleine de tendresse

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Maieusthésie Formation :: 1-section publique: METTEZ VOS MESSAGES DANS CETTE SECTION- tous visiteurs inscrits :: Soignants-
Sauter vers: